Lettre 121 - Automne 2020 - Régulation numérique 1

Lettre 121 – Automne 2020 – Régulation numérique

Lettre 121 - régulation numérique

La Lettre 121 est parue

Qu’entend-on par la régulation ? Est-ce un processus qui permet de peser le pour et le contre, de trouver un équilibre acceptable entre des processus contradictoires ? Ou bien, la régulation permet-elle de suivre de façon automatisée tout processus de bout en bout et d’alerter en cas de dysfonctionnement, de définir des seuils de valeurs à ne pas dépasser ?

Si vous devez faire réparer une voiture, que le temps de réparation est de 2 heures et que cela fait 3 semaines que vous attendez, n’apprécieriez-vous pas qu’un manager s’en rende compte et fasse accélérer la réparation. Cela serait possible si le processus de bout en bout était numérisé.

Le numérique permet de mesurer, donc de comparer, de classifier, d’ordonner. Il est possible de mesurer quantitativement ou qualitativement.

Pour mesurer quantitativement, les indicateurs de performances sont numériques. Par exemple, le nombre de dossiers traités par une personne par semaine. Ce type de mesure est très, très mal perçu par l’employé qui se sent « fliqué ». D’autant plus que le nombre de dossiers traités dépend, bien sûr du contenu de chaque dossier à traiter. Il est alors possible de catégoriser les dossiers en fonction du temps qu’ils prennent afin de les traiter (Très gros – 2 jours, Gros – 1 jour, Moyen – ½ journée, Petit – 2 heures, Très petit – 30 minutes). Bien entendu, adaptez le temps de traitement à votre contexte…

La Lettre d’ADELI n° 121 traite de la régulation numérique

La prochaine Lettre d’ADELI n° 122 portera sur la sécurité numérique. Alors, à vos plumes ! Envoyez-nous vos articles avant le 15 décembre 2020. La participation de tous est possible. Le comité de lecture décidera de l’opportunité ou pas de publier votre article.

L’équipe des rédactrices en chef Martine Otter et Véronique Pelletier

 

Voir la Lettre (version numérique) ou lire sous forme pdf :

 

 

Drapeaux OCDE

Principes de régulation

Les organismes de régulation ont pour mission de faire appliquer la réglementation et de conseiller les dirigeants sur son évolution, suivant les bons principes de la roue de Deming qui veut que l’on évalue régulièrement les effets de l’application d’une décision. Comment s’y prennent-ils ?Lire la suite

Réguler, contrôler, surveiller 2

Réguler, contrôler, surveiller

Si le terme anglais « regulation » doit être traduit par « réglementation », il ne faut pas oublier que réguler, c’est au sens premier « rendre régulier », « normaliser », « effectuer un réglage » permettant d’obtenir un bon fonctionnement ou le déroulement harmonieux d’un processus. La régulation la plus efficace est sans doute l’auto-régulation, celle qui résulte d’un feed-back naturel, sans besoin de passer par la case réglementaire.Lire la suite

Les «GAFAM» vont-ils devenir les maîtres du monde ? 3

Les «GAFAM» vont-ils devenir les maîtres du monde ?

Les multinationales du Web, couramment appelées « GAFAM » (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), regroupent une part croissante des opérations des internautes. De plus, certaines sociétés se sont lancées dans des programmes de recherche-développement dans des domaines sophistiqués du futur tels que : Intelligence Artificielle, voiture autonome, études sur l’accroissement de la longévité humaine, médecine et chirurgie numérique, domotique…Lire la suite

Lettre 115

Lettre 115 – Printemps 2019 – Politique et régulation numérique

La Lettre 115 est parue
Politique et régulation numérique

Politique et régulation numérique, tel est le thème de cette lettre n°115.
ADELI oserait donc sortir de sa neutralité politique et prendre parti sur des thèmes sensibles ? Quelle audace ! mais avons-nous vraiment le choix ? Les numéros précédents de la Lettre ont traité des fake news, de l’intelligence artificielle et de l’intelligence collective, des réseaux sociaux, de la mutation des entreprises : pas vraiment neutres tous ces sujets… Le politique, au sens non péjoratif du terme, le politique « non politicien » pourrait-on dire, désigne tout ce qui touche à l’organisation de la société. Le numérique en fait partie aujourd’hui plus que jamais. Alors oui, ADELI se préoccupe naturellement de sujets politiques.

 

Voir les autres lettres