Monique Baron

Monique Baron

Monique Baron (MC honoraire UPMC-Sorbonne Université)

Agrégée de mathématiques puis docteur en Informatique, elle a mené une carrière d’enseignant-chercheur en informatique, d’abord à l’ENS de Fontenay, puis à l’université Paris 6-Pierre et Marie Curie (UPMC).

Après sa thèse en IA sous la direction de Jean-Louis Laurière, elle s’est spécialisée en IA et Éducation, dans les approches de l’IA pour la conception d’environnements informatiques pour l’apprentissage humain (EIAH), avec un intérêt particulier pour l’ingénierie des connaissances et la modélisation de raisonnements.Lire la suite

Michèle Sebag

Michèle Sebag

Michèle Sebag a été élève de l’ENS en mathématiques de 1975 à 1979, et y obtient l’agrégation en 1978. A sa sortie de l’ENS, par goût pour les applications concrètes de l’informatique, elle part travailler chez Thomson-CSF, où elle apprend l’informatique sur le tas. Consciente des limitations des outils alors disponibles, elle suit en parallèle le premier enseignement spécialisé sur l’intelligence artificielle en France, le DEA de Jacques Pitrat et Jean-Louis Laurière à Paris VI, tout en obtenant un DEA d’économie à l’Université de Paris X Nanterre en 1983. Elle décide d’aller travailler dans le milieu plus académique, plus propice à la recherche en IA, et prépare une thèse sur les systèmes experts au Laboratoire de Mécanique des Solides de l’Ecole Polytechnique, financée par un groupe d’industriels désireux de faire progresser les recherches sur systèmes experts en utilisant l’apprentissage automatique pour en écrire les règles, C’est sur ce sujet qu’elle obtient sa thèse en 1990.Lire la suite

Jean-Paul Haton

Jean-Paul Haton

Jean-Paul Haton, agrégé de l’Université en physique (École Normale Supérieure de Saint-Cloud) et docteur d

’État ès Sciences, est professeur émérite en informatique à l’Université de Lorraine.

Il est responsable de l’intégrité scientifique de cette université. Son domaine de recherche est l’intelligence artificielle dans ses aspects théoriques et appliqués : systèmes à bases de connaissances, modèles stochastiques et modèles neuromimétiques, avec application à la reconnaissance de la parole, l’interprétation de signaux, l’aide à la décision.

Jean-Paul Haton est membre senior de l’Institut Universitaire de France (IUF) où il a créé la chaire «Modélisation informatique des processus perceptifs et cognitifs ». Il est l’auteur de plus de 300 ouvrages et articles et il a encadré ou co-encadré plus de 90 thèses de doctorat.

Jean-Paul Haton est auditeur de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN, promotion 1993). Il est membre de l’Académie Royale de Belgique et vice-président de l’Académie Lorraine des Sciences.