Lettre 121 - Automne 2020 - Régulation numérique 1

Lettre 121 – Automne 2020 – Régulation numérique

Lettre 121 - régulation numérique

La Lettre 121 est parue

Qu’entend-on par la régulation ? Est-ce un processus qui permet de peser le pour et le contre, de trouver un équilibre acceptable entre des processus contradictoires ? Ou bien, la régulation permet-elle de suivre de façon automatisée tout processus de bout en bout et d’alerter en cas de dysfonctionnement, de définir des seuils de valeurs à ne pas dépasser ?

Si vous devez faire réparer une voiture, que le temps de réparation est de 2 heures et que cela fait 3 semaines que vous attendez, n’apprécieriez-vous pas qu’un manager s’en rende compte et fasse accélérer la réparation. Cela serait possible si le processus de bout en bout était numérisé.

Le numérique permet de mesurer, donc de comparer, de classifier, d’ordonner. Il est possible de mesurer quantitativement ou qualitativement.

Pour mesurer quantitativement, les indicateurs de performances sont numériques. Par exemple, le nombre de dossiers traités par une personne par semaine. Ce type de mesure est très, très mal perçu par l’employé qui se sent « fliqué ». D’autant plus que le nombre de dossiers traités dépend, bien sûr du contenu de chaque dossier à traiter. Il est alors possible de catégoriser les dossiers en fonction du temps qu’ils prennent afin de les traiter (Très gros – 2 jours, Gros – 1 jour, Moyen – ½ journée, Petit – 2 heures, Très petit – 30 minutes). Bien entendu, adaptez le temps de traitement à votre contexte…

La Lettre d’ADELI n° 121 traite de la régulation numérique

La prochaine Lettre d’ADELI n° 122 portera sur la sécurité numérique. Alors, à vos plumes ! Envoyez-nous vos articles avant le 15 décembre 2020. La participation de tous est possible. Le comité de lecture décidera de l’opportunité ou pas de publier votre article.

L’équipe des rédactrices en chef Martine Otter et Véronique Pelletier

 

Voir la Lettre (version numérique) ou lire sous forme pdf :

 

 

Coronavirus

COVID-19 – l’État entre « gestion de l’épidémie » et « gestion de l’économie »

Introduction

covid-19

Depuis le début de 2020, en France comme dans la plupart des pays du monde, sévit la pandémie du coronavirus, la « COVID-19 », longue et inédite, aux conséquences multiples sur la vie sociale et économique.

De mi-mars à mi-mai, la quasi-totalité de la population a été « confinée » à la maison. En juillet et août 2020, le coronavirus a continué à circuler en France. De plus, avec l’accroissement à l’été des tests de dépistage pour le grand public, ainsi que la liberté de déplacement retrouvée des Français et des touristes étrangers, on a constaté un relatif redémarrage du nombre des infections (entre 3 000 et 9 000 par jour début septembre).

Un exemple de simultanéité de redémarrage de la vie économique et de la reprise de l’épidémie est la situation du centre-ville de Marseille, fin août 2020. Malgré un afflux de visiteurs français et étrangers et la réouverture de lieux publics tels que cafés, restaurants, hôtels, comme partout ailleurs en France, on a constaté un port du masque de protection contre la COVID-19 insuffisant dans la population, ainsi qu’un fort taux de nouvelles infections.

Ceci a conduit le Préfet des Bouches-du-Rhône à prendre divers arrêtés : 1/ sanctions pour l’absence de port du masque, 2/ cessation, de 23 heures à 6 heures du matin, des activités des commerces cités plus haut. De nombreux responsables de ces Sociétés, ayant déjà subi des pertes d’exploitation conséquentes pendant les deux mois du confinement, ont publiquement déploré un nouveau manque à gagner.

Cet exemple illustre le type d’arbitrage auquel doivent faire face les autorités de l’État : comment concilier la prévention de la maladie et le déroulement des affaires, fondement de la vie sociale ?

Un autre aspect, cette fois plus rassurant sur le plan économique, de l’épidémie, sera évoqué dans cet article. Il s’agit de la banalisation des nouvelles technologies, en particulier appliquées au télétravail depuis le domicile, dans certaines conditions. L’activité des GAFAM pendant les premiers mois de la COVID sera aussi évoquée. Le système de l’enseignement scolaire en ligne, assez voisin sur le principe et également pratiqué pendant le confinement, ne sera pas traité ici.Lire la suite

Style été

Lettre 120 – Été 2020 – Résilience et confinement

La Lettre 120 est parue

Pendant le confinement, ADELI a organisé des réunions virtuelles Zoom, des conférences-débats. Des articles continuent à être publiés régulièrement par nos adhérents.

Comme chaque trimestre, « La Lettre d’ADELI » est envoyée à nos adhérents, nos amis adéliens et nos prospects.

Les effets du virus et du confinement

L’évolution des métiers

Enfin, nous vous rappelons l’ouverture du concours 2020 de la meilleure nouvelle d’anticipation..

Bonne lecture et bel été à tous !

Nous allons collectivement surmonter cette épreuve… Pour être résilient, on peut se préparer en concevant des Plans de Gestion de Crise (PGC), des Plans de Continuité d’Activité (PCA) et des Plans de Reprise d’Activité (PRA). Anticiper pour ne pas être pris au dépourvu… Ce sont des actions préventives et pas simplement réactives…

Alors, profitez bien de votre liberté, car elle pourrait être à nouveau entravée pour cause de virus à l’automne !

Après le choc de cette pandémie, le monde repartira-t-il sur de bonnes bases ; aura-t-il pris conscience de ses erreurs passées ; sera-t-il prêt à partager ses richesses entre tous les humains ?

De belles perspectives à venir, de beaux projets verront le jour, à n’en pas douter. Écoutons, débattons, comprenons les points de vue et les enjeux et décidons d’aller dans une direction nouvelle…

Voir la Lettre (version numérique) ou lire sous forme pdf :

 

Coronavirus

Histoire de Coco le petit virus – juin 2020

Il était une fois un petit virus nommé Coco. Cette histoire est celle d’une pandémie mondiale en cours, en juin 2020 dont on ne connaît pas encore la durée ni toutes les conséquences. Le petit nom du virus m’a été inspiré par Lisa, ma nièce, qui a créé un livre d’enfant sur Coco le virus, avec son enseignante à Paris dans le 5ᵉ arrondissement durant le confinement.Lire la suite

Coronavirus… la crise éducative à venir …

crise éducative

photo Martine Otter

De cette pandémie du Coronavirus qui déferle sur le monde, on n’en voit pas la fin. Toutes les conséquences sont devant nous : crise sanitaire, suivie d’une crise économique sans précédent, mais aussi une crise éducative à venir dont on ne mesure pas encore tous les retentissements. C’est à un blackout complet de la planète auquel on a assisté, impuissant. Dans la balance, les États ont choisi la santé contre l’économie, c’est une première mondiale dans l’histoire des sociétés et de l’humanité. Les écoles, entre autres, ont ainsi été fermées, on ne peut pas dire que la réouverture annoncée ait débouché sur un réel redémarrage du système éducatif. Nous faisons face à un sérieux problème.Lire la suite

Confinement et résilience 2

Confinement et résilience

Au premier semestre 2020, la pandémie du COVID-19 (Corona Virus Disease 2019) a divulgué deux mots, jusqu’alors peu fréquents dans nos conversations : confinement et résilience.
À tel point que la Lettre d’ADELI en fait le thème de ce numéro 120 de l’été 2020.Lire la suite

coronavirus

La maladie COVID-19 en France.. entraine dans les médias des infos douteuses, voire des infox !

Covid-19 et Infox

Depuis février-mars 2020,  après la Chine, l’Iran, l’Italie et les États-Unis, la France a été atteinte par la pandémie mondiale du Coronavirus, la maladie « Covid-19 », ou « Covid ». On a dénombré en mai 2020, environ 40 000 cas positifs avérés et près de 28 000 décès, à la fois dans les services hospitaliers et dans les Établissements d’Hospitalisation des Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD).Lire la suite

école en plein air

COVID-19 et enseignement : quels impacts?

Opportunités de l’enseignement à distance durant le confinement lié à l’épidémie COVID-19

En ces temps de confinement puis de déconfinement, l’outil numérique se prête d’autant plus à la nécessité des besoins de communication à distance. Nous nous pencherons dans cet article sur le domaine de l’enseignement. Nous ne rentrerons pas dans une comparaison des offres existantes sur le marché. En revanche nous discuterons les opportunités et les limites que présente l’outil numérique dans le domaine.Lire la suite