La facture de la fracture en 2020

Nous vivons une expérience incroyable, unique … un confinement absolu (plus de la moitié de l’humanité  y est soumise) … tel un film catastrophe nous suivons jour après jour l’impact de cette pandémie  au coronavirus sur nos sociétés et nos modes de vie.

La facture viendra vite et il est encore difficile d’en mesurer l’étendue.

Internet nous permet d’accompagner pas à pas cet événement et surtout de remédier à une majeure partie des inconvénients du confinement.

L’omniprésence d’un numérique indispensable

La facture de la fracture en 2020 1

télé travail

Une panne, une coupure du réseau, c’est la panique. Une partie du Val de Marne et une partie de Paris ont connu un tel épisode suite à des actes de vandalisme sur la fibre optique (100 000 personnes concernées). Le télétravail et le lien avec son entreprise sont coupés, les enfants ne peuvent plus suivre à distance leur enseignement, les personnes âgées isolées n’ont plus aucune distraction, la télévision étant de plus en plus en réseau.

Les commandes à distance sont interrompues, les messageries en suspend, les réseaux sociaux entre parenthèses … les balades sur Internet via Google en jachère …

On le voit l’emprise est large, forte et crée des liens d’interdépendances prégnants. Cette importance de l’accès au numérique n’est pas nouvelle. Elle a fortement progressé ces dernières années, y compris avec une pression accentuée des pouvoirs publics (les impôts) et de la plupart des services (Poste, banques, assurances, mutuelles, Sécurité sociale, ANPE…).

Et pour autant, les gouvernements successifs n’ont pas pris les mesures efficaces pour réduire la fracture numérique.

La plupart des métiers ont été impacté par le numérique, soit en disparaissant, soit en évoluant en profondeur. De ce fait, une bonne maitrise de la culture numérique devient indispensable pour accéder au monde du travail et y évoluer. Il fut un temps où l’illettrisme était considéré comme un fléau, il subsiste encore malheureusement, mais il faut lui surajouter l’illettrisme numérique aujourd’hui.

On estime à 23%  des Français qui éprouveraient des difficultés avec le numérique. C’est ce que révèle le livre  blanc sur “l’illectronisme” publié en juin 2019 par le Syndicat de la presse sociale (SPS).

La fracture numérique bien réelle

Car celle-ci existe bel et bien, que ce soit les zones blanches où les téléphones portables restent muets (zones rurales) ou encore un débit d’accès faible limitant les usages et malheureusement encore certaines zones où celui-ci est inexistant. Enfin, il reste encore à considérer des populations non équipées ou mal équipées pour des causes économiques ou d’incompréhension aux règles de fonctionnement, pour des raisons d’âges, culturelles, économiques ou encore sociales …

La crise actuelle accentue douloureusement ce constat et met en évidence les dégâts occasionnés par les différentes fractures numériques. Il serait urgent d’en faire un état circonstancié afin d’y apporter au plus vite les remèdes et solutions nécessaires.

L’État vient de collectiviser plus de la moitié des emplois du privé et ouvrir en grand les vannes du déficit prouvant qu’ainsi tout est, au final, possible. On aimerait la même énergie et le même volontarisme à régler ce problème d’accès au numérique.

Des solutions existent à la fracture

La facture de la fracture en 2020 2

Confinement et virus

Les pouvoirs publics ont les moyens de faire pression sur les opérateurs, en échange de l’attribution des fréquences, afin qu’ils résolvent le problème des zones blanches. L’école se doit d’assumer un saut technologique, car il est de son devoir de former et d’agir sur les inégalités, y compris celle-ci dont on mesure les dangers potentiels.

Le confinement a, certes, boosté les enseignants, par obligation et on peut espérer un gain qualitatif qui devrait subsister. Mais il reste encore à former les personnels et à éduquer les élèves avec plus d’ambition et de volontarisme qu’on ne le fait.

Pour les populations les plus pauvres, un fond constitutif par les moyens de l’état pourrait à la fois mettre à disposition un kit numérique et des actions de formation et d’assistance.

Pour les personnes plus âgées, on voit bien que l’usage d’une tablette numérique est plus facile qu’un ordinateur, des actions d’encouragement et d’assistance devraient être menées à cet effet.

Il existe une association France Connectée qui revendique un grand plan national de formation aux nouvelles technologies englobant aussi bien les personnes âgées que les familles à distance du numérique.

 

La diligence numérique : un profit pour tous

La facture de la fracture en 2020 3

Éducation

C’est la société tout entière qui a à gagner à cette mise à niveau numérique. Elle ne pourrait que doper l’économie, la société et procurer une forme de bien-être.

Cette évolution devrait être accompagnée d’une vigilance  pour mesurer l’indispensable du futile et apprécier les risques inhérents propres à toute technologie. Soit l’appréciation bénéfices/risques, à prendre en compte comme en médecine.

La recherche sera un  atout majeur dans cette démarche.

Le niveau d’éducation et de formation dans une région ou dans un pays est pris en considération par les investisseurs comme un facteur positif … La diligence numérique n’en serait qu’un atout de plus et il est plus que jamais utile d’investiguer l’avenir.

« Et si ce virus avait le don énorme de rappeler ce qui nous est vraiment essentiel
Les voyages, les sorties, l’argent ne sont plus la norme
Et de nos fenêtres on réapprend à regarder le ciel
On a du temps pour la famille, on ralentit le travail
Et même avec l’extérieur on renforce les liens. »

Grand Corps Malade (Fabien Marsaud)

Fracture numérique : l’illectronisme touche 17% de la population selon l’INSEE.

https://www.vie-publique.fr/en-bref/271657-fracture-numerique-lillectronisme-touche-17-de-la-population

Le confinement révélateur de la fracture numérique de Yann-Mäel Larher.

https://www.forbes.fr/technologie/le-confinement-revelateur-de-la-fracture-numerique/?cn-reloaded=1

La fracture numérique de Gabriel Dupuis Éditions Ellipses – 2007-

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Métiers et marqué .

Secrétaire adjoint
Resp. de la communication ext.
Membre du comité
Resp. Prix de thèse
Co-Resp. Prix de la nouvelle
Membre du GT métiers

2 Commentaires

Laisser un commentaire