“Etat de l’art – La gestion des licences logicielles ” 7 avril 2014 Rencontre-débat avec Raphaël Coche

Date / Heure
Date(s) - 07 Avr 2014
19 h 00 - 21 h 00

Emplacement
Villa Maillot

Catégories

#Génie logiciel, #management


Raphael Coche

Raphael Coche

Pourquoi gérer les licences logicielles

Software Asset Management

Les actifs matériel de l’entreprise sont généralement connus et gérés depuis longtemps car ils sont facile à inventorier, de plus ils représentaient une part importante des coûts et nous avons en France une culture de la gestion d’actif et de la maintenance héritée de l’industrie.

 Les actifs logiciels en revanche ont été ignorés bien plus longtemps, en fait jusqu’à ce qu’ils se rappellent à nous ou plutôt que leurs propriétaires initiaux, les éditeurs, le fassent par le biais d’audits et de régularisations pouvant atteindre plusieurs millions d’euros.

Pourquoi ces éditeurs ont-ils soudainement décidé de faire valoir leurs droits légitimes sur ces actifs alors que depuis 10 ans ils se contentaient de les vendre ?

Nous voilà donc confronté à la peur de l’audit, et en étudiant de plus près ces actifs immatériels, on découvre qu’ils représentent une part importante de notre budget (entre 20 et 40%) et que s’ajoute au risque de non-conformité un potentiel non négligeable d’optimisation.

Armé de ces deux leviers, conformité et optimisation, il est maintenant possible et intéressant de gérer les licences. Mais par où commencer et quel effort cela représente-t-il ? Le sujet est complexe, chaque éditeur a plusieurs produits qui ont eux-mêmes plusieurs types de licences et cela change régulièrement. Une organisation moyenne utilise les produits logiciels de 80 à 150 éditeurs.

Vidéo de la conférence:

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire