Dessin de Marc ChalvinDessin de Marc Chalvin

Le concours 2020 de la meilleure nouvelle d’anticipation est ouvert

Dessin de Marc Chalvin

Marc Chalvin

Le concours 2020 est lancé

À vos plumes

À l’occasion de ses 40 ans ADELI avait organisé un concours de nouvelles de science-fiction sur le thème de l’IA dont le prix avait été remis au lauréat le 9 mars 2018 au Grand Hôtel de Cabourg (Calvados).

Depuis ADELI a maintenu ce prix chaque année.

L’édition 2019 du concours a fait l’objet d’une publication d’un recueil des onze meilleures nouvelles.

En cliquant sur le lien vous pourrez commander un exemplaire aux éditions Bod Librairie au tarif de 8,50 euros.

ADELI  a décidé de reconduire cette année, à compter du 15 avril 2020 jusqu’au 15 septembre 2020, un concours de nouvelles gratuit rédigé en langue française, sans obligation d’achat, intitulé Nouvelles d’anticipation sur le thème de l’intelligence artificielle « À quoi rêvent les robots ? ».

Les participants devront commencer leur texte par l’incipit :

« Je fais souvent ce rêve étrange et … »

Les textes devront être envoyés par les participants, par messagerie, à  concours@adeli.org en mentionnant expressément leur adresse postale et un numéro de téléphone, sous forme d’un fichier attaché en format word ou pdf. Ils acceptent que leur texte soit publié par ADELI en Licence Créative Commons.

Format des textes :

  • rédigés en langue française ;
  • sans illustration ;
  • titre obligatoire ;
  • longueur maximale de 10 000 caractères (espaces compris) ;
  • format A4, marge 2,5 cm, police Arial 12, interligne 1,5 ;
  • paginés.

Le Lauréat du Concours désigné par le Jury, le 15 octobre 2020, obtiendra les récompenses suivantes :

  • invitation à la manifestation de Paris (prise en charge par nos soins du coût du déplacement et du séjour en France métropolitaine), au cours de laquelle le Lauréat sera félicité en fin d’année en même temps que le lauréat du prix de thèse ADELI  organisé en partenariat avec l’Université PSL ;
  • attribution d’une adhésion Premium à ADELI pour l’année 2021 ;
  • participation au jury du prix de l’année suivante ;
  • publication de sa nouvelle, sous sa signature, sous licence Créative Commons, sur le site d’ADELI.

Cedric Teixeira Lauréat du concours 2019 de la meilleure nouvelle d’anticipation sur l’intelligence artificielle

 

RÈGLEMENT DU CONCOURS

« Nouvelles d’anticipation sur le thème de

l’intelligence artificielle  »

ARTICLE 1 – ORGANISATION DU CONCOURS

L’association ADELI (explorateurs des espaces numériques) :

  •  créée en 1978 (journal officiel p 6746 – octobre 1977) ;
  •  dernière modification (JO du 5 décembre 2015 – Annonce 1510 pages 5866) ;
  •  W751044867 (Préfecture de Police de Paris) ;
  •  SIRET 407 946 961 00015 – NAF 9499 Z ;
  •  dont le siège est au 87 rue Bobillot 75013 Paris ;

ADELI organise à compter du 20 avril 2020 jusqu’au 15 septembre 2020 un concours de nouvelles gratuit rédigé en langue française, sans obligation d’achat, intitulé Nouvelles d’anticipation sur le thème de l’intelligence artificielle « À quoi rêvent les robots ? » (ci-après dénommé le Concours) selon les modalités décrites dans le présent règlement.

Aucun texte ne sera examiné s’il ne respecte pas ces dates.

ARTICLE 2 – CONDITIONS DE PARTICIPATION

Le lancement du Concours est annoncé par un appel sur le site ADELI https://espaces-numeriques.org.

Ce Concours est ouvert à toute personne physique disposant d’un accès à internet ainsi que d’une adresse électronique valide.

Cependant, ne sont pas autorisés à concourir les membres du Comité d’ADELI et de leurs familles, ainsi que de toutes personnes ayant participé à l’élaboration du Concours.

Le seul fait de participer à ce Concours implique l’acceptation pure et simple, sans réserve, du présent règlement.

Les informations communiquées par les Participants à ADELI seront utilisées exclusivement pour la participation au Concours.

Ce Concours est soumis à la réglementation de la loi française.

ARTICLE 3 – OBJET DE LA PARTICIPATION

Les Participants devront commencer leur texte par l’incipit :

« Je fais souvent ce rêve étrange et … »

  •  par messagerie, à l’adresse mail : concours@adeli.org
  •  une nouvelle originale rédigée en langue française, sans illustration comportant un titre ;
  •  d’une longueur maximale de 10 000 caractères (espaces comprises) ;
  •  en format A4, marge 2,5 cm, police Arial 12, interligne 1,5 ;
  • paginée.

Cette nouvelle d’anticipation doit s’inscrire dans le thème des perspectives de l’intelligence artificielle : elle doit être originale, tant dans la forme que dans le fond. Les nouvelles qui s’inspireraient de textes déjà publiés ne pourront prétendre à être sélectionnées.

Les Participants autorisent la vérification de leur identité. Le non-respect du présent règlement ainsi que toute fraude ou tentative de tricherie, quelles que soient ses modalités, entraînera l’élimination pure et simple de la participation de son auteur.

Il n’est autorisé qu’une seule participation par personne (même nom, même prénom, même adresse électronique) pendant toute la période de ce Concours.

ARTICLE 4 – DÉSIGNATION DU LAURÉAT

Le Lauréat de ce Concours sera désigné par un Jury composé de membres de l’association ADELI, qui examinera et classera les nouvelles qui lui auront été transmises avant le 15 septembre 2020.

Les décisions souveraines du Jury apprécieront :

  •  l’originalité de la nouvelle ;
  •  le respect du thème ;
  •  l’intérêt des questions évoquées ;
  •  la pertinence de l’épilogue ;
  •  la qualité du style ;
  •  l’attraction ressentie ;
  • le respect des règles orthographiques.

Le Lauréat sera informé, par courriel, de son succès et des modalités d’attribution du prix remporté ; en cas de désistement formel ou d’absence de réponse sous un délai de 10 jours, le Jury prendra acte de son renoncement et choisira le candidat suivant dans le classement.

Le jury se réserve le droit de ne pas attribuer le prix en fonction du nombre et de la qualité des textes présentés.

ARTICLE 5 – DOTATION

Le Lauréat du Concours désigné par le Jury, le 15 octobre 2020 obtiendra les récompenses suivantes :

  • invitation à la manifestation de Paris (prise en charge par nos soins du coût du déplacement en France métropolitaine), au cours de laquelle le Lauréat sera félicité en fin d’année ;
  • attribution d’une adhésion Premium à ADELI pour l’année 2021 ;
  • participation au jury du prix de l’année suivante ;
  • publication de sa nouvelle, sous sa signature, sous licence Créative Commons, sur le site d’ADELI ainsi que les 9 lauréats suivants.

Ces dotations ne pourront être échangées contre leur valeur en espèces ou contre toute autre dotation.

Les 10 vainqueurs autorisent gracieusement la citation de leurs noms, la reproduction de leurs photographies ainsi que la publication à des fins de promotion ou d’information liées au présent concours.

En cas de force majeure, ADELI se réserve le droit de remplacer le lot gagné par un lot de nature et de valeur équivalente.

Les organisateurs du concours se réservent tout droit pour diffuser, éditer et utiliser les textes primés. Le gagnant autorise gracieusement la citation de son nom, la reproduction de sa photographie ainsi que la publication à des fins de promotion ou d’information liées au présent concours.

ARTICLE 6 – DÉPÔT DU REGLEMENT

Les Participants à ce concours acceptent l’intégralité du présent règlement qui est disponible et librement téléchargeable sur le site https://espaces-numeriques.org

ARTICLE 7 – FRAIS DE PARTICIPATION

La participation au Concours n’implique aucun coût direct de communication.
Les Participants ne pourront réclamer aucun remboursement des frais éventuels qu’ils auraient engagés pour recueillir les éléments nécessaires à la confection de leur texte.

Participer aux Prix d'encouragement 2020 organisés par ADELI 1

Participer aux Prix d’encouragement 2020 organisés par ADELI

Dessin de Marc Chalvin Dessin de Marc Chalvin

Les prix d’encouragement ADELI

Afin de soutenir les participations particulièrement originales et créatives en faveur du numérique, ADELI a créé plusieurs prix pour récompenser et encourager des auteurs, des artistes, de jeunes chercheurs et créateurs de startup.

Pour chaque prix, un jury est composé de membres d’ADELI, de partenaires et de volontaires. L’ensemble de ces prix est l’occasion de réfléchir à l’avenir du numérique sous ses formes les plus directes et usuelles, comme sous ses formes parfois les plus extravagantes issues de l’imagination des créateurs. C’est aussi l’occasion de s’ouvrir au monde de l’entreprise, de la recherche, de l’éducation et de la création artistique, de nouer des contacts et de faire de belles découvertes. Ces prix sont une source de réflexion et d’enrichissements  aussi bien personnels que collectives.

Ces prix ouverts à des partenariats, prestigieux comme celui de l’Université Paris Sciences et Lettres (PSL) sont en constante évolution à l’initiative des groupes qui les pilotent. Ils sont l’occasion d’événements pour la remise des prix, comme l’année dernière à L’École Normale Supérieure de Paris pour le prix de thèse.


Vous pouvez participer à l’organisation et l’animation de ces prix en écrivant à :

jmpelletier52@gmail.com

et en nous indiquant  votre choix, vos motivations.


Prix de la nouvelle d’anticipation

L’année dernière c‘est une cinquante d’auteurs qui a participé au prix, un lauréat a été désigné et une dizaine d’autres auteurs ont été associés à l’édition d’un recueil.

Vous trouverez toutes les informations relatives au prix de la nouvelle en lisant l’article du site.

Prix de la BD ou du dessin d’anticipation

C’est une nouveauté en 2020, il s’agit de sélectionner soit une planche de BD ou un dessin qui illustreront une thématique dans le domaine de l’anticipation.

Prix de thèse en partenariat avec PSL

L’année dernière ADELI a initié en partenariat avec l’université Paris Sciences et Lettres (PSL) un prix de thèse en lien avec le numérique. Ce prix va être reconduit cette année en s’associant avec PSL et Prairie.

Vous trouverez toutes les informations relatives au prix de la nouvelle en lisant l’article du site.

Projet de prix Startup sur le numérique en partenariat avec la Mairie du 13ème

Pour l’instant il s’agit de travailler à la mise en œuvre de ce projet et de le présenter pour approbation au comité d’ADELI.

 

Interview de Damien Scieur

Interview de Damien Scieur

Interview de Damien Scieur 2

Damien Scieur

Interview de Damien Scieur, lauréat du prix de thèse PSL/ADELI

par Dominique Doquang

Question : Comment vous est venue la vocation de chercheur ?

Très bonne question. C’est une idée qui est venue progressivement, assez tôt, dès mes études dans le secondaire, j’étais mauvais en mathématiques. À l’origine je me destinais à être chimiste, les cours de mathématiques m’ont passionné, j’ai changé d’école, j’ai évolué vers les mathématiques appliquées, en particulier l’optimisation.

C’est à l’occasion de mon master, que j’ai opté pour un master recherche.

Question : Quelles sont les caractéristiques nécessaires d’un chercheur ?

Il y a beaucoup de types de chercheurs. La passion, beaucoup de mobilité, cela demande aussi du courage en raison des horaires spéciaux, du stress… il faut aussi être à l’écoute des opportunités, entrer en communication avec des professeurs et surtout montrer en permanence qu’on est passionné. La passion est vraiment la caractéristique la plus importante.

Question : Actuellement, vous êtes en poste où ?

Après ma thèse en France, j’ai fait un post-doctorat à Princeton aux USA, maintenant je suis engagé par Samsung à Montréal, c’est un nouveau laboratoire qui vient d’ouvrir, un laboratoire académique, on travaille dans les locaux à l’université sur la recherche en IA.

Question : Quel est l’avantage d’être chercheur à Montréal ?

J’avais envie de tester d’autres cultures, déjà quand j’étais en doctorat, j’avais prévu de quitter la France pour essayer d’autres pays, les USA, puis j’ai eu cette opportunité d’aller travailler à Montréal, je l’ai saisie. C’est un choix en direction du secteur privé avec Samsung, avec de nombreux chercheurs en IA.

Question : Votre thèse porte sur l’amélioration de l’optimisation. Quel est le positionnement de la France dans ce domaine ou y a-t-il les meilleurs travaux dans le monde ?

Je vais parler vraiment de ce que je connais, la France est bien positionnée. L’équipe dans laquelle j’ai travaillée est un excellent groupe, dans le top mondial avec Francis Bach et d’Alexandre d’Aspremont. La communauté d’optimisation n’est pas concentrée en un endroit, on a plusieurs groupes dans le monde.

Question : Comment s’est fait le choix du thème de votre thèse ?

Le choix a été assez naturel, mon goût pour les mathématiques appliquées est venu, à la base, avec l’optimisation. Je faisais moi-même des petits projets en recherche opérationnelle qui consistaient à faire de l’agencement dans des files d’attente.

Quand j’étais en Belgique, j’avais d’excellents professeurs en optimisation, ce sont eux qui m’ont mis en contact à Paris avec Francis Bach et Alexandre d’Aspremont.

Question : Sur un plan matériel, pour faire de la recherche, il y a beaucoup de documentations, mais selon certains étudiants, accessibles uniquement en payant ?

Cela dépend des pôles de recherche, le machine Learning est un sujet de recherche récent, les 20 dernières années il y a eu beaucoup de travaux et la plupart des chercheurs mettent gratuitement leurs travaux à disposition. En mathématique, il suffit parfois d’envoyer un mail à un chercheur et il l’envoie volontiers gratuitement.

Question : Quelle est la prochaine étape ? Est-ce l’enseignement, rentrer dans un grand groupe ?

Actuellement je suis engagé comme chercheur dans un grand groupe. Je suis bien chez Samsung pour l’instant et à Montréal, cela me convient parfaitement.

J’ai aussi envie de faire de l’enseignement, cela ne s’est pas présenté pour le moment, d’ici quelques années, enfin je rentrerai peut-être en France ou pas. Le domaine évolue très vite et c’est difficile de faire des prévisions.

 

Cedric Teixeira Lauréat du concours 2019  de la meilleure nouvelle d'anticipation sur l'intelligence artificielle 3

Cedric Teixeira Lauréat du concours 2019 de la meilleure nouvelle d’anticipation sur l’intelligence artificielle

Dessin de Marc Chalvin

Copyright Marc Chalvin – 2018

Le prix de la nouvelle d’anticipation

ADELI  a reconduit cette année, à compter du 15 avril 2019 jusqu’au 15 septembre 2019, un concours de nouvelles gratuit rédigé en langue française,  intitulé Nouvelles d’anticipation sur le thème de l’intelligence artificielle « À l’aube du XXIIe siècle ».

Les participants devaient commencer leur texte par l’incipit :

« Le 6 janvier 2197, jour exceptionnel… »

Les gagnants

Le jury s’est réuni à Paris le mardi 5 novembre 2019, il a décidé d’attribuer le prix à :

Cedric Teixeira pour la nouvelle “L’amour tout un programme”, il recevra son prix lors de l’Assemblée générale 2019 qui se tiendra le 21 janvier 2020.

Préface de Françoise Camus.

Félicitations !!!

Le XXIIe siècle ! Pour certains, c’est un demain plein de belles aventures, pour d’autres, un voyage dans le temps empli d’embûches, d’incertitudes. Il permet néanmoins d’ouvrir cette porte de l’imaginaire.

Les univers se succèdent, tantôt inquiétants, tantôt vus sous l’angle de l’humour, ou encore pleins d’espoirs dans ce futur à la fois si proche et si lointain.

Saisir de sa plume le monde de demain avec modestie ou véhémence, mettre en scène le réalisme ou le fantastique, tel a été le défi des soixante-cinq candidats écrivains d’un jour ou plus expérimentés. Nombreux ont été ceux qui nous ont fait vivre de belles surprises littéraires avec une écriture intelligente non artificielle.

Chaque nouvelle est singulière, unique.

Ainsi, nous sommes entraînés avec beaucoup d’humour vers une pittoresque rencontre amoureuse « L’amour tout un programme », puis nous visitons une ville-sous marine avec Falbala ». Une interrogation quant à notre mort, peut-elle être programmée ? « Quis custodiet ipsos custodes ». Bien sûr l’homme est augmenté « IA alpha bis, L’intervention, L’autruche et le basilic ». « Battez l’IA » nous fait vivre une expérience de téléréalité en direct. Qu’adviendra-t-il d’une société dirigée par un président robot ? « D’Europa à Terra ». Nous jouerons les « Prolongations » dans une « science sans conscience » avec « Noé bien entendu ».

Que le concours continue longtemps car le plus beau des textes s’écrit chaque année.

Tous les participants et les amateurs d’intelligence artificielle sont invités à diffuser leur expérience.

L’ordre des nouvelles ne correspond pas à un classement hiérarchique, mais à un choix éditorial afin de varier les genres et les univers.

Les meilleures nouvelles sont également publiées sur le site d’ADELI :

  • Martin Née « L’autruche et le basilic »
  • Joëlle Foray « Poème de Falbala »
  • Pierre Pirotton « Noé, bien entendu »
  • Jean-Jacques Pion « Prolongations »
  • Grégoire Cornu « Battez l’I.A. »
  • Paulette Beffare « I.A. ALPHA bis »
  • William Van Neder « d’Europa à Terra »
  • Tatiana Orlandini « L’intervention »
  • Lancelot Sablon   « Science sans conscience »  
  • François Nollet «  Quiq custodiet ipsos custodes ? »

Cedrix Teixeira se présente :

Né en 1979 dans le Pas-de-Calais, je me suis passionné dès ma plus tendre enfance pour la lecture et les belles histoires. Pourtant, l’idée de poser sur papier mes propres textes ne m’est venue que beaucoup plus tard. C’est en effet à l’aube de mes trente-huit ans, après avoir (re)lu “Les robots” d’Isaac Asimov, que surgit dans mon esprit de manière aussi subite qu’inattendue, tel un caillou tombé du ciel, un scénario sur le thème de l’intelligence artificielle. Ne sachant qu’en faire, je décidai de m’installer derrière mon ordinateur et de travailler ce caillou, façonnant des personnages et des lieux, sculptant une intrigue qui aboutit à un plan de roman… que je rangeai bien vite au fond d’un tiroir. Non pas que je le jugeai mauvais, mais cet exercice d’écriture avait déclenché au-dessus de ma tête une véritable pluie de météorites et engendré des dizaines d’autres idées de scénarios. Je sculptai alors chacune de ces pierres encore brûlantes, et dans l’impatience d’aboutir à des produits finis que je pourrais partager avec des lecteurs, je m’orientai sur le format de la nouvelle, remettant l’écriture d’un roman à plus tard. C’est ainsi que strate après strate je me construisis un univers mélangeant fantastique et science-fiction, à travers des récits mettant en scène des personnages ordinaires dont le réalisme du quotidien bascule irrémédiablement dans l’inconcevable.

Je propose aujourd’hui ces histoires au gré de concours ou d’appels à textes dont le thème colle à mon univers. J’eus ainsi la chance de voir publier “Texto” par les éditions Arkuiris dans leur anthologie “Le temps revisité”. “Le raccourci de Phil”, nouvelle fantastique, est également en cours de publication par la ville de Thouaré sur Loire dans un recueil sur le thème de la bicyclette.

Le concours proposé par ADELI a été pour moi un retour aux sources, l’occasion de me replonger dans le thème qui m’a amené à l’écriture : l’Intelligence Artificielle. Par ailleurs, le challenge était passionnant : imaginer l’IA à l’aube du XXIIème siècle. L’IA que je décris dans “L’amour, tout un programme” n’est pas construite de toute pièce. Elle n’est que l’extrapolation de l’une des IA la plus démocratisée aujourd’hui, que nous tenons tous dans notre poche : le smartphone. Il entre notre vie à partir d’un âge plus ou moins précoce et nous lui déléguons une partie de notre intelligence. Ainsi, le smartphone nous “augmente” ; avec lui nous gagnons en capacité : savoir, mémorisation, organisation, orientation… pour retomber à 0% de ces capacités quand la batterie fait de même. J’ai donc imaginé le degré ultime de la relation que nous entretenons avec notre smartphone, devenu en 2197 un assistant personnel attribué à vie dès la naissance et qui nous aide à prendre la bonne décision en toute circonstance ; une relation qui s’apparente plutôt à une sorte d’aliénation volontaire et confortable.

 

Prix de thèse PSL-ADELI 2019 « Sciences des Données, Intelligence Artificielle et interfaces » : 3 lauréats

Prix de thèse – Une initiative ADELI PSL

ADELI et l’université PSL ont décidé de créer ensemble un prix de thèse dans les disciplines de l’Intelligence Artificielle , des sciences des données, ainsi que de leurs applications aux sciences humaines et sociales, et aux sciences expérimentales (physique, chimie, biologie).

Les Thèses devront avoir été soutenues après le 1er janvier 2017 dans un établissement de PSL, rédigées en français ou en anglais. Elles seront soumises à un jury composé de personnalités scientifiques incluant des représentants de l’Université PSL et d’ADELI.Lire la suite

Dessin de Marc ChalvinDessin de Marc ChalvinDessin de Marc Chalvin

Concours 2019 de la meilleure nouvelle d’anticipation

bureau Adeli humour

Le concours 2019 est lancé

À vos plumes

À l’occasion de ses 40 ans ADELI avait organisé un concours de nouvelles de science-fiction sur le thème de l’IA dont le prix avait été remis au lauréat le 9 mars 2018 au Grand Hôtel de Cabourg (Calvados).

ADELI  a décidé de reconduire cette année, à compter du 15 avril 2019 jusqu’au 15 septembre 2019, un concours de nouvelles gratuit rédigé en langue française, sans obligation d’achat, intitulé Nouvelles d’anticipation sur le thème de l’intelligence artificielle « À l’aube du XXIIème siècle ».

Les participants devront commencer leur texte par l’incipit :

« Le 6 janvier 2197, jour exceptionnel… » Lire la suite